Mon expérience à l’école bilingue « Main dans la Main » à Jerusalem

Mon expérience comme volontaire à l’école bi-lingue «Main dans la Main» s’est faite avec des enfants arabes (chrétiens et musulmans) et des enfants juifs.  Il y a deux professeurs dans chaque classe : l’un Juif, et l’autre Arabe, car les enfants apprennent  les 2 langues directement des professeurs juifs et arabes.  Je travaille dans la 1ère classe, les enfants de 7 ans.  C’est une expérience extraordinaire pour moi, et un grand défi étant donné que je fais partie du Noviciat international de la Congrégation de Notre Dame de Sion.  C’est l’endroit idéal où être, pour mettre en pratique notre spiritualité, cette spiritualité de paix vécue et de dialogue avec les autres qui sont différents et qu’on accepte comme ils sont.

J’ai aidé les enfants pour l’arabe, l’arithmétique et j’ai joué avec eux pendant les temps de sport et les récréations.  Les enfants sont très contents quand je joue avec eux.  Les professeurs m’encouragent à utiliser mes capacités avec eux ; ainsi chaque mardi, je fais du travail manuel avec eux.  Les enfants s’en réjouissent et ils attendent chaque mardi pour apprendre quelque nouveau bricolage.  C’est une excellente occasion pour moi de préparer à la maison un nouveau bricolage pour ces enfants.  Moi aussi, je m’en réjouis parce que j’aime créer de simples objets avec du matériel qui traîne autour de la maison,  et qui autrement, serait tout simplement jeté.

Toute la première semaine, nous avons beaucoup ri, parce que je ne savais pas qui parlait arabe et qui hébreu, et j’employais la langue en me trompant de personne.  J’aime à m’adresser à tous les enfants, alors je demandais à quelqu’un de me traduire pour un enfant hébréophone.  Certains des enfants essaient de me parler hébreu, mais c’est comique parce que je ne prononce pas très correctement.  C’est un vrai défi pour moi, mais cela me plaît.

Victoria Nabil, Novice, nds