NDS à Ein Karem

Ein Karem hillEn 1971 une communauté de sœurs contemplatives est venue rejoindre la communauté apostolique implantée à Ein-Kerem par Alphonse Ratisbonne (Le Père Marie) en 1860, et depuis 41 ans nous vivons ensemble une belle complémentarité, nous appuyant les unes sur les autres, les unes exprimant d’une manière visible ce que les autres vivent d’une manière plus cachée. C’était déjà une nouveauté
Et voici que depuis novembre 2009, avec l’arrivée d’une communauté de frères de Notre Dame de Sion, Sion est “au complet” pour vivre le charisme de la Congrégation, en particulier à travers le ministère de l’accueil.

Qui accueillons-nous?

Apostolic and Contemplative Sisters in the garden

Depuis que le Père Marie a introduit Sion à Ein-Kerem, des générations de sœurs ont été fidèles à la vocation de ce village,- marqué par la naissance de Jean-Baptiste et la Visitation de Marie à Elisabeth- et notre maison entre dans cette riche continuité.
Après s’être ouverte à la population arabe à travers l’école et l’orphelinat, depuis 1948 et surtout en 1967 après la guerre des six jours, la maison s’est orientée vers l’accueil. La grande majorité de nos hôtes appartiennent à la société israélienne moderne, avec son naturel, son langage direct, sa curiosité insatiable: Occasions merveilleuses de rencontres qui finissent toujours par quelque chose d’essentiel. Ce sont des groupes de méditation, diverses associations de médecins, de psychologues, de professeurs, des touristes israéliens, des familles qui célèbrent des fêtes, des anniversaires etc…Aussi des jeunes couples, des personnes retraitées, des gens seuls qui écrivent des livres.
Nous accueillons également, quand ils se présentent, des palestiniens et des arabes israéliens et parfois des groupes investis dans des démarches de paix, comprenant et juifs et arabes.

Le contexte de notre maison.

Notre maison est située dans un village juif où l’Eglise Saint Jean Baptiste des franciscains tient lieu de paroisse. Nous nous y retrouvons plusieurs fois par semaine pour la messe et rencontrons les différentes communautés religieuses d’Ein-Kerem. Nous formons comme une famille qui est le reflet de la minorité chrétienne du pays (dans le village, les seuls chrétiens sont les communautés religieuses).
Dans ce village, depuis l’origine les sœurs ont toujours été proches de la population locale, d’abord arabe avant 1948, puis de la population juive: vieilles familles yéménites et marocaines des débuts, population plus récente d’artistes et d’amoureux de la nature.

Le projet

Community with friends

Community with friends

C’est dans cette tradition d’ouverture à tous, à partir de ce riche passé, que s’inscrit notre projet laisser à Dieu l’espace de créativité nécessaire pour faire, à travers nous, toujours, du nouveau.
Ensemble, frères et sœurs, associés, amis de Sion, nous voudrions que cette maison reflète notre charisme de Congrégation à travers tout ce qui s’y vit:le choix des activités culturelles, les priorités que nous discernerons pour l’accueil, la présence aux “volontaires”, la formation, la prière et la place donnée à l’étude dans nos communautés.
Que le passage dans cette maison devienne en soi une expérience formatrice.

Sr Anne-Catherine Avril NDS